Histoire
Le LionVerd

Deuxième Guerre Mondiale

Les trois départements du Calvados, de l'Orne et de la Manche rassemblent tous les sites, musées et monuments commémoratifs ainsi que les jalons liés au Débarquement de Normandie et aux batailles qui suivirent.


There are several museums including Musée Leclerc in Alençon, Muséemorial, Un Musée pour la Paix in Caen and also close to Caen is the Montormel Memorial.

Aujourd'hui encore, les restes du port artificiel de Mulberry à Arromanches nous rappellent l'ampleur de l’entreprise.

Arromanches abrite un musée qui présente, entre autres, un modèle du port et un film réalisé par l'Amirauté britannique expliquant le cours de toute l’opération.

Un cinéma présente le film «Le prix de la liberté» en panoramique, projeté sur 9 écrans, donnant la sensation d'être au cœur même de l’opération.

Il existe beaucoup de musées à visiter, par exemple le musée Leclerc à Alençon, ainsi que Muséemorial, musée pour la Paix à Caen. À proximité de Caen, vous pourrez voir le monument commémoratif de Montormel.

La Normandie est à jamais liée aux événements marquants de juin 1944 et aux mois qui suivirent, menant à la libération de la France et du reste de l’Europe.

Histoire

L'histoire vous entoure et vous attend.





De l'époque médiévale et Guillaume le Conquérant à la Seconde Guerre Mondiale…..

Plus...

Au village, le pont sur l’Orne fut un point de passage essentiel. Le village a, ainsi, beaucoup souffert des combats entre Alliés et Allemands battant finalement en retraite.


Le village fut libéré le 18 Août 1944.


Putanges-Pont-Écrepin

Falaise est la ville natale de Guillaume le Conquérant. C’est à Caen, l’une des plus grandes enceintes fortifiées d’Europe que vous trouverez son château ducal.

À Bayeux, vous pourrez visiter la mondialement célèbre tapisserie de Bayeux relatant les exploits de Guillaume

Guillaume Le Conquérant

Un voyage au Moyen-Âge.


Construite à flanc de colline vers 1100, la ville médiévale de Domfront vous émerveillera par ses vestiges, ses murs et son célèbre donjon.

Moyen-âge

Une brève histoire du Lion Verd


Mentionné pour la première fois sur un document daté de 1623, l’hôtel du Lion Verd fut construit sur les bords de la rivière, à côté du pont, par le seigneur de Putanges.


L’hôtel et les trois fermes étaient généralement loués au même tenancier, qui sous-louait les fermes pour entretenir le Lion Verd.


La chambre ‘Sergent’, au premier étage, était utilisée par la cour du seigneur et lors de rencontres officielles.


En 1689, les documents font état des insalubres conditions d’existence qu’étaient celles des invités avec matelas de mauvaise qualité, absence de draps et mobilier cassé. Celui-ci comprenait dans la cuisine, deux grandes tables, quatre petits bancs, un gros coffre en bois, une grosse malle en bois, un petit lit militaire, un buffet, une chaise à bascule servant de table, une grosse marmite fêlée et deux supports d’ustensiles de cuisine.


Dans la chambre ‘Sergent’, deux lits, deux tapisseries, deux draps usagés, deux tables, quatre vieilles chaises à bascule, deux chaises avec un pied cassé et, enfin, un escabeau avec un pied cassé.


L’histoire du Lion Verd originel prend fin en août 1944. Pendant la nuit du 17, un camion de munitions immobilisé près de l’hôtel prit feu. Le feu se propagea à l’hôtel, provoquant d’importants dégâts.   A 11h du matin le lendemain, en dépit des efforts héroïques d’un soldat anglais pour circonscrire le feu, le camion explosa, achevant de détruire ce qui restait de l’hôtel.


Un hôtel en bois fut alors temporairement construit, jusqu’à ce que soit bâti le Lion Verd actuel.  Une pierre de sa fondation fut laissée en place par les notables locaux et l’ouvrier italien César Martinelli en 1949.  De nos jours, on peut encore voir à l’extérieur de l’hôtel la pierre de granit datée.